Follow Techotopia on Twitter

On-line Guides
All Guides
eBook Store
iOS / Android
Linux for Beginners
Office Productivity
Linux Installation
Linux Security
Linux Utilities
Linux Virtualization
Linux Kernel
System/Network Admin
Programming
Scripting Languages
Development Tools
Web Development
GUI Toolkits/Desktop
Databases
Mail Systems
openSolaris
Eclipse Documentation
Techotopia.com
Virtuatopia.com

How To Guides
Virtualization
General System Admin
Linux Security
Linux Filesystems
Web Servers
Graphics & Desktop
PC Hardware
Windows
Problem Solutions
Privacy Policy

  




 

 

NOTE: CentOS Enterprise Linux is built from the Red Hat Enterprise Linux source code. Other than logo and name changes CentOS Enterprise Linux is compatible with the equivalent Red Hat version. This document applies equally to both Red Hat and CentOS Enterprise Linux.
Linuxtopia - CentOS Enterprise Linux - Guide de securite - Cr�ation d'un plan de r�ponse aux incidents

10.2. Cr�ation d'un plan de r�ponse aux incidents

Il est important qu'un plan de r�ponse aux incidents soit formul�, support� dans toute la soci�t� et test� r�guli�rement. Un bon plan de r�ponse aux incidents peut non seulement r�duire les effets d'une br�che, mais �galement r�duire la publicit� n�gative.

Pour une �quipe de s�curit�, le fait qu'une br�che se produise est peu important (vu que de telles occurrences font partie de leurs activit�s utilisant un r�seau porteur sans confiance comme l'internet), mais il est bien plus important de savoir quand une br�che se produira. Ne pensez pas qu'un syst�me soit faible et vuln�rable�; il est important de se rendre compte que avec assez de temps et de ressources, quelqu'un arrivera � briser les protections du syst�me ou r�seau le plus s�curis�. N'allez pas plus loin que le site Web Security Focus qui se trouve � l'adresse https://www.securityfocus.com pour trouver des informations mises � jour et d�taill�es sur les br�ches et les vuln�rabilit�s de s�curit� r�centes, de la mutilation fr�quente de pages Web d'entreprise aux attaques sur les serveurs root DNS en 2002[1].

Le c�t� positif li� � la r�alisation qu'une br�che de syst�me soit in�vitable est le fait qu'il permette � l'�quipe de s�curit� de d�velopper un champ d'actions qui r�duise tout d�g�t possible. En combinant un champ d'actions avec l'expertise, l'�quipe peut alors r�pondre aux conditions difficiles d'une mani�re dynamique et professionnelle.

Le plan de r�ponse aux incidents peut �tre s�par� en quatre sections�:

  • Action imm�diate pour arr�ter ou r�duire l'incident

  • Recherche sur l'incident

  • Restauration de ressources affect�es

  • Indication de l'incident sur les canaux corrects

Une r�ponse aux incidents doit �tre d�cisive et rapidement ex�cut�e. Vu qu'il y pas peu de place pour les erreurs, il devient critique de pr�voir des exercices d'urgences et de mesurer les temps de r�ponses. De cette mani�re, il est possible de d�velopper une m�thodologie qui adopte vitesse et pr�cision. R�agir rapidement peut r�duire l'impact de l'indisponibilit� de ressources et le dommage potentiel caus� par le compromis de syst�mes.

Un plan de r�ponse aux incidents poss�de un certain nombre de sp�cifications, parmi lesquelles figurent�:

  • Une �quipe d'experts internes (une �quipe de r�ponse aux urgences informatiques)

  • Une strat�gie revue et approuv�e l�galement

  • Un support financier de la soci�t�

  • Un support ex�cutif de la direction sup�rieure

  • Un plan d'action faisable et test�

  • Des ressources physiques comme le stockage redondant, les syst�mes en veille et les services de sauvegarde

10.2.1. L'�quipe de r�ponse aux urgences informatiques (CERT)

L'�quipe de r�ponse aux urgences informatiques (CERT, de l'anglais Computer Emergency Response Team) est un groupe d'experts internes pr�ts � agir rapidement dans le cas d'une catastrophe informatique. Trouver les comp�tences essentielles � une CERT peut �tre un d�fi. Le concept de personnel appropri� s'�tend au-del� de l'expertise technique et inclut des logistiques comme l'emplacement, la disponibilit� et le d�sir de placer la soci�t� au devant de sa vie personnelle lorsqu'une urgence se produit. Une urgence n'est jamais un �v�nement pr�vu�; elle peut arriver � tout moment et tous les membres de la CERT doivent �tre pr�ts � accepter la responsabilit� requise de r�pondre � une urgence � toute heure.

Les membres typiques d'une CERT incluent des administrateurs syst�me et r�seau ainsi que des experts en s�curit� de l'information. Les administrateurs syst�me offriront la connaissance et l'expertise des ressources syst�me, y compris des sauvegardes de donn�es, du mat�riel de sauvegarde disponible � utiliser et autres. Les administrateurs r�seau offrent leurs connaissances des protocoles r�seau et leur capacit� de router de nouveau le trafic r�seau de fa�on dynamique. Le personnel de s�curit� de l'information est utile pour localiser et suivre minutieusement les questions de s�curit� ainsi qu'effectuer une analyse r�trospective (apr�s l'attaque) de syst�mes compromis.

Bien que cela ne soit pas toujours faisable, il devrait toujours exister une redondance de personnel � l'int�rieur d'une CERT. Si il n'est pas possible pour une soci�t� d'approfondir certains secteurs essentiels, alors des formations pluridisciplinaires devraient �tre impl�ment�es. Remarquez que si une seule personne poss�de la cl� de la s�curit� et l'int�grit� des donn�es, alors la soci�t� enti�re devient impuissante en l'absence de cette personne.

10.2.2. Consid�rations l�gales

Certains aspects importants des r�ponses aux incidents � consid�rer concernent les questions juridiques. Les plans de s�curit� devraient �tre d�velopp�s avec les membres du personnel juridique ou une forme de conseil g�n�ral. De la m�me mani�re que toute soci�t� devrait avoir sa propre politique de s�curit� d'entreprise, toute soci�t� a sa propre fa�on de r�pondre aux incidents au niveau juridique. Les questions de r�gulation f�d�rale, d'�tat et locale s'�tendent au-del� de ce document, mais sont mentionn�es vu que la m�thodologie pour effectuer une analyse r�trospective, du moins en partie, sera d�termin�e par (ou en conjonction avec) le conseil juridique. Le conseil g�n�ral peut attirer l'attention du personnel technique sur les ramifications l�gales des br�ches de s�curit�; les dangers li�s � la perte d'enregistrements personnels, m�dicaux ou financiers d'un client�; et l'importance de restaurer le service dans des environnements � mission critique comme les h�pitaux et les banques.

Notes

[1]

https://www.gcn.com/21_32/web/20404-1.html

 
 
  Published under the terms of the GNU General Public License Design by Interspire