Follow Techotopia on Twitter

On-line Guides
All Guides
eBook Store
iOS / Android
Linux for Beginners
Office Productivity
Linux Installation
Linux Security
Linux Utilities
Linux Virtualization
Linux Kernel
System/Network Admin
Programming
Scripting Languages
Development Tools
Web Development
GUI Toolkits/Desktop
Databases
Mail Systems
openSolaris
Eclipse Documentation
Techotopia.com
Virtuatopia.com

How To Guides
Virtualization
General System Admin
Linux Security
Linux Filesystems
Web Servers
Graphics & Desktop
PC Hardware
Windows
Problem Solutions

  




 

 

NOTE: CentOS Enterprise Linux is built from the Red Hat Enterprise Linux source code. Other than logo and name changes CentOS Enterprise Linux is compatible with the equivalent Red Hat version. This document applies equally to both Red Hat and CentOS Enterprise Linux.
Linuxtopia - CentOS Enterprise Linux Introduction a l'administration systeme - R�cup�ration suite � un sinistre

8.3. R�cup�ration suite � un sinistre

� titre d'exp�rience, la prochaine fois que vous vous trouvez dans votre centre de donn�es, regardez autour de vous et imaginez qu'il n'existe plus. Pas seulement parce que tous les ordinateurs ont �t� d�truits. Imaginez que tout le b�timent h�bergeant votre centre de donn�es a �t� d�truit. Ensuite, imaginez que votre t�che consiste � assurer la plupart du travail qui �tait effectu� auparavant dans le centre de donn�es mais en �tant install� d'une mani�re ou d'une autre, dans un autre endroit, et ce, aussi rapidement que possible. Que feriez-vous�?

En imaginant ce sc�nario, vous avez abord� la premi�re �tape du processus de r�cup�ration suite � un sinistre. La r�cup�ration suite � un sinistre repr�sente la capacit� de reprise suite � un �v�nement affectant le centre de donn�es de votre entreprise, et ce, aussi rapidement et compl�tement que possible. Il se peut que la nature du sinistre prenne des formes diff�rentes, mais le but final demeure toujours le m�me.

Les �tapes faisant partie du processus de r�cup�ration apr�s un sinistre sont nombreuses et de grande envergure. Ci-apr�s figure un aper�u de ce processus et les points essentiels � garder � l'esprit.

8.3.1. �laboration, test et mise en oeuvre d'un plan de r�cup�ration apr�s sinistre

Un centre de secours est certes essentiel, mais il est inutile sans un plan de r�cup�ration apr�s sinistre. Ce dernier stipule chaque phase du plan de r�cup�ration apr�s sinistre qui inclut entre autres�:

  • Les �v�nements qui constituent un sinistre possible

  • Les personnes au sein de l'entreprise qui disposent de l'autorit� suffisante pour d�clarer un sinistre et sont par cons�quent habilit�es � mettre le plan en oeuvre

  • La s�rie d'�v�nements n�cessaires pour pr�parer le centre de secours une fois qu'un sinistre a �t� d�clar�

  • Les r�les et responsabilit�s de tous les membres du personnel impliqu�s dans la mise en oeuvre du plan

  • Un inventaire du mat�riel n�cessaire et des logiciels requis pour restaurer la production

  • Un programme d�taillant le personnel qui travaillera sur le centre de secours, y compris un programme de rotation du personnel afin de permettre des op�rations continues, sans �puiser compl�tement les membres de l'�quipe de sinistre

  • La suite des �v�nements n�cessaires pour d�placer les op�rations du centre de secours au centre de donn�es restaur�/au nouveau centre de donn�es

Les plans de r�cup�ration apr�s sinistre remplissent souvent de nombreux classeurs. Ce degr� de d�tail est essentiel car, en cas d'urgence, il se peut que le plan soit le seul �l�ment sauv� de votre ancien centre de donn�es (mis � part les derni�res sauvegardes stock�es en dehors de l'entreprise, cela va de soi) vous aidant � reconstruite et restaurer votre activit�.

TuyauAstuce
 

Bien que des plans de r�cup�ration apr�s sinistre soient suppos�s �tre facilement disponibles dans votre entreprise, des copies de ces documents devraient �galement se trouver en dehors de l'entreprise. De cette mani�re, un sinistre ravageant votre entreprise ne d�truirait pas toutes les copies du plan de r�cup�ration apr�s sinistre. L'emplacement du centre o� les sauvegardes sont stock�es est un bon endroit o� conserver une copie du plan de r�cup�ration apr�s sinistre. Dans la mesure o� les politiques de votre entreprise ne sont pas enfreintes, il est �galement possible de conserver des copies du document chez les membres du personnel cl�, afin qu'elles soient pr�tes � l'emploi � tout moment.

Un tel document se doit d'�tre examin� avec s�rieux (et m�me avec l'aide de professionnels pour sa r�daction).

Une fois que ce document tr�s important est r�dig�, son contenu doit �tre test� p�riodiquement. Le test d'un plan de r�cup�ration apr�s sinistre consiste � mettre en oeuvre les diff�rentes �tapes du plan�: il convient donc de se rendre au centre de secours et de mettre en place le centre de donn�es temporaire, d'ex�cuter les op�rations � distance et de reprendre une activit� normale une fois le "sinistre" surmont�. La plupart des tests n'essaient pas d'effectuer � 100% les t�ches du plan�; � la place, un syst�me et une application qui repr�sentent bien la situation sont transport�s au centre de secours o� ils sont mis en production pour une certaine dur�e, avant d'�tre restitu�s au centre de donn�es pour des op�rations normales � la fin du processus de test.

NoteRemarque
 

Bien que cette expression soit galvaud�e, un plan de r�cup�ration apr�s sinistre doit �tre un document vivant�; au fur et � mesure que le centre de donn�es �volue, le plan doit �tre mis � jour afin de refl�ter ces changements. De bien des mani�res, un plan de r�cup�ration apr�s sinistre qui ne correspond pas � la situation actuelle de l'entreprise peut aggraver la situation encore plus que s'il n'existait pas de plan du tout�; dans de telles conditions, assurez-vous de bien passer votre plan en revue � intervalles r�guliers (tous les trimestres par exemple) et de bien l'actualiser.

8.3.2. Centres de secours�: froids, doux et chauds

Un des aspects les plus importants de la r�cup�ration apr�s sinistre est la disponibilit� d'un endroit � partir duquel la reprise de l'activit� peut avoir lieu. On fait r�f�rence � cet endroit sous le terme centre de secours. En cas de sinistre, un centre de secours repr�sente l'endroit m�me o� votre centre de donn�es peut �tre recr�� et � partir duquel vous pourrez fonctionner pour la dur�e du sinistre.

Il existe trois types diff�rents de centres de secours, � savoir�:

  • Centres de secours froids (ou Cold)

  • Centres de secours doux (ou Warm)

  • Centres de secours chauds (ou Hot)

�videmment, ces termes ne font pas r�f�rence � la temp�rature du centre de secours. Ils font en fait r�f�rence aux efforts n�cessaires pour commencer les op�rations au centre de secours en cas de sinistre.

Un centre de secours froid (aussi appel� Cold) n'est gu�re plus qu'un endroit dans un b�timent, configur� � cet effet. Tout ce qui est n�cessaire pour restaurer le service offert � vos utilisateurs doit �tre fourni et transport� � cet endroit avant que le processus de r�cup�ration ne puisse commencer. Comme vous pouvez vous en douter, le d�lai requis pour que le centre de secours froid devienne op�rationnel � part enti�re peut �tre relativement long.

Les sites de secours froids sont les sites les moins on�reux.

Un centre de secours doux contient d�j� le mat�riel qui repr�sente une copie assez proche du mat�riel se trouvant dans votre centre de donn�es. Afin de pouvoir restaurer le service, les derni�res sauvegardes stock�es dans votre centre de secours situ� � l'ext�rieur � l'entreprise doivent �tre achemin�es vers l'entreprise et une restauration bare metal doit �tre effectu�e avant que l'op�ration de r�cup�ration proprement dite ne puisse commencer.

Les centres de secours chauds repr�sentent une image virtuelle identique de votre centre de donn�es, incluant tous les syst�mes configur�s�; les seuls �l�ments manquants sont les derni�res sauvegardes de vos donn�es utilisateur stock�es dans votre centre de secours situ� � l'ext�rieur de l'entreprise. Comme vous le comprendrez ais�ment, un centre de secours chaud peut devenir pleinement op�rationnel en moins de quelques heures.

Un centre de secours chaud constitue l'approche la plus co�teuse en mati�re de r�cup�ration apr�s sinistre.

Les centres de secours peuvent avoir trois origines diff�rentes, � savoir�:

  • Les soci�t�s sp�cialis�es dans la prestation de services de r�cup�ration apr�s sinistre

  • D'autres endroits que votre entreprise poss�de ou utilise

  • Un accord mutuel avec une autre entreprise permettant en cas de sinistre, de partager les installations des centres de donn�es respectifs

Chaque approche a bien s�r ses avantages et ses inconv�nients. Par exemple, un contrat avec une entreprise de r�cup�ration apr�s sinistre vous donne souvent la possibilit� de consulter des experts dont la sp�cialit� consiste � aider les entreprises lors de la cr�ation, du test et de la mise en oeuvre d'un plan de r�cup�ration apr�s sinistre. Comme vous pouvez l'imaginer, ces services sont assez on�reux.

L'utilisation d'espace dans un autre b�timent que votre entreprise poss�de ou utilise peut certes appara�tre comme une option quasiment gratuite, mais les co�ts associ�s au stockage du centre de secours et � son maintien en vue d'une utilisation imminente font de cette option un choix toujours on�reux.

L'�laboration d'un accord permettant de partager des centres de donn�es avec une autre entreprise peut �tre une option tr�s bon march�, mais un fonctionnement � long terme dans de telles conditions n'est g�n�ralement pas possible dans la mesure o� le centre de donn�es h�te doit toujours maintenir son activit� normale, r�sultant dans le meilleur des cas, en une situation quelque peu tendue.

En fin de compte, le choix d'un centre de secours particulier est le r�sultat d'un compromis entre les co�ts occasionn�s et les besoins de votre entreprise quant � l'importance de la continuation de sa production.

8.3.3. Disponibilit� mat�rielle et logicielle

Votre plan de r�cup�ration apr�s sinistre doit inclure des m�thodes permettant d'obtenir le mat�riel et les logiciels n�cessaires pour que l'activit� puisse reprendre au centre de secours. Un centre de secours g�r� par une entreprise sp�cialis�e en la mati�re disposera peut-�tre d�j� de tout ce dont vous avez besoin (ou vous devrez peut-�tre vous organiser pour obtenir et faire livrer des �l�ments mat�riels sp�cialis�s dont le centre ne dispose pas)�; un centre de secours froid, en revanche, implique l'identification d'une source fiable pour chacun des composants. Souvent, les entreprises essaient d'obtenir un accord avec les fabricants afin de garantir la livraison rapide de mat�riel et/ou de logiciels en cas de sinistre.

8.3.4. Disponibilit� des sauvegardes

Lorsqu'un sinistre est d�clar�, il est n�cessaire de notifier votre centre de stockage se trouvant � l'ext�rieur de l'entreprise, pour les deux raisons suivantes�:

  • Afin que les derni�res sauvegardes puissent �tre achemin�es vers le centre de secours

  • Afin de pouvoir organiser l'obtention et le d�p�t r�guliers de sauvegardes au centre de secours (en plus des sauvegardes normales au centre de secours)

TuyauAstuce
 

En cas de sinistre, les toutes derni�res sauvegardes de votre ancien centre de donn�es sont d'une importance vitale. Songez � faire des copies avant m�me que tout �l�ment ne soit ajout� et stockez les originaux � l'ext�rieur de l'entreprise aussi rapidement que possible.

8.3.5. Connectivit� r�seau au centre de secours

Un centre de donn�es ne sert pas � grand chose s'il est enti�rement d�connect� du reste de l'entreprise qu'il alimente en donn�es. Selon le plan de r�cup�ration apr�s sinistre et selon la nature m�me du sinistre, la communaut� de vos utilisateurs se trouvera peut-�tre � des kilom�tres du centre de secours. Dans ces cas-l�, une bonne connectivit� est essentielle pour effectuer la reprise de la productivit�.

Un autre type de connectivit� � garder � l'esprit est celui de la connectivit� t�l�phonique. Vous devez vous assurer qu'il existe un nombre suffisant de lignes t�l�phoniques disponibles pour assurer la communication verbale avec vos utilisateurs. Cette communication qui auparavant pouvait s'effectuer tout simplement en parlant � voix haute au-dessus de la cloison d'un box devra peut-�tre maintenant prendre la forme d'une conversation t�l�phonique longue distance�; dans de telles circonstances, il est fortement recommand� de pr�voir une connectivit� t�l�phonique sup�rieure � celle jug�e n�cessaire pour des op�rations normales.

8.3.6. Personnel du centre de secours

Le probl�me de l'affectation de personnel au centre de secours est multidimensionnel. Un aspect du probl�me est la d�termination de l'effectif du personnel n�cessaire pour faire fonctionner le centre de secours pendant toute la dur�e n�cessaire. Alors qu'une �quipe r�duite au strict minimum puisse �tre � m�me de faire fonctionner ce centre pendant une courte dur�e, si le sinistre se prolonge, davantage de personnel devra �tre d�ploy� afin de maintenir les efforts n�cessaires au d�roulement de l'activit� dans les circonstances exceptionnelles li�es au sinistre.

Il est important de s'assurer que les membres du personnel se voient accorder suffisamment de temps libre pour se reposer et peut-�tre, se rendre � leur domicile. Dans le cas o� l'envergure du sinistre serait telle que les maisons et familles des employ�s ont �t� touch�es, du temps suppl�mentaire doit leur �tre accord� afin qu'ils puissent traiter le sinistre � un niveau personnel. Un h�bergement temporaire � proximit� du centre de secours est n�cessaire, ainsi qu'un syst�me de transport pour acheminer les membres du personnel entre le centre de secours et leur h�bergement.

Souvent, un plan de r�cup�ration apr�s sinistre inclut un repr�sentant du personnel venant de toutes les couches de la communaut�s des utilisateurs de l'entreprise. Cet aspect d�pend de la capacit� de votre entreprise � fonctionner avec un centre de donn�es distant. Si des repr�sentants des utilisateurs doivent travailler au centre de secours, un h�bergement doit �tre disponible pour eux aussi.

8.3.7. Retour � la normale

� un moment ou � un autre, cette situation catastrophique se terminera. Tout plan de r�cup�ration apr�s sinistre doit aussi inclure cette phase. Le nouveau centre de donn�es doit �tre �quip� avec tous le mat�riel et les logiciels n�cessaires�; bien que cette phase n'ait souvent pas la m�me importance critique au niveau du temps que la phase de pr�paration ayant lieu lorsque le sinistre est d�clar�, les d�penses engendr�es peuvent �tre consid�rables. Les co�ts li�s aux centres de secours �tant proportionnels au nombre de jours pendant lesquels ils sont utilis�s, il est logique que des pr�occupations d'ordre �conomique exigent un transfert aussi rapide que possible.

Les derni�res sauvegardes du centre de secours doivent �tre cr��es et transport�es au nouveau centre de donn�es. Apr�s leur restauration sur le nouveau mat�riel, la production peut alors reprendre dans le nouveau centre de donn�es.

� ce stade, le centre de donn�es de secours peut �tre d�-commissionn� et il est important que la derni�re partie du plan mentionne ce qui doit advenir du mat�riel temporaire. Finalement, l'efficacit� du plan est pass�e en revue et toute modification recommand�e par le comit� de r�vision est int�gr�e dans une version mise � jour du plan.

 
 
  Published under the terms of the GNU General Public License Design by Interspire