Follow Techotopia on Twitter

On-line Guides
All Guides
eBook Store
iOS / Android
Linux for Beginners
Office Productivity
Linux Installation
Linux Security
Linux Utilities
Linux Virtualization
Linux Kernel
System/Network Admin
Programming
Scripting Languages
Development Tools
Web Development
GUI Toolkits/Desktop
Databases
Mail Systems
openSolaris
Eclipse Documentation
Techotopia.com
Virtuatopia.com

How To Guides
Virtualization
General System Admin
Linux Security
Linux Filesystems
Web Servers
Graphics & Desktop
PC Hardware
Windows
Problem Solutions

  




 

 

Linuxtopia - Red Hat Enterprise Linux Introduction a l'administration systeme - Informations sp�cifiques � Red Hat Enterprise Linux

8.4. Informations sp�cifiques � Red Hat Enterprise Linux

En mati�re de sinistres et de r�cup�ration apr�s sinistre, peu de choses ont une influence directe sur un syst�me d'exploitation particulier. En effet, les ordinateurs d'un centre de donn�es inond� ne pourront pas fonctionner, qu'ils ex�cutent Red Hat Enterprise Linux ou tout autre syst�me d'exploitation. Toutefois, certaines aspects de Red Hat Enterprise Linux ont un lien avec des aspects sp�cifiques de la r�cup�ration apr�s sinistre�; ces derni�res sont abord�es dans cette section.

8.4.1. Assistance logicielle

En tant que fournisseur de logiciels, Red Hat offre un certain nombre d'options d'assistance pour ses produits, y compris Red Hat Enterprise Linux. En ce moment, en lisant ce manuel, vous utilisez l'outil d'assistance le plus �l�mentaire�: la documentation. De la documentation pour Red Hat Enterprise Linux est disponible sur le CD-ROM de documentation de Red Hat Enterprise Linux (qui peut �tre install� sur votre syst�me pour un acc�s rapide), sous forme �crite et sous forme �lectronique sur le site Web de Red Hat � l'adresse suivante�: http://www.redhat.com/docs/.

Des options d'assistance autonomes existent �galement par le biais des nombreuses listes de diffusion h�berg�es par Red Hat (disponibles � l'adresse suivante�: https://listman.redhat.com/mailman/listinfo/). Ces listes de diffusion permettent d'�tre expos� � l'ensemble des connaissances existant dans la communaut� des utilisateurs de Red Hat�; de plus, de nombreuses listes sont plac�es sous le contr�le de membres du personnel de Red Hat qui apportent des contributions en fonction de leur disponibilit�. D'autres ressources sont �galement disponibles sur la page principale d'assistance de Red Hat figurant � l'adresse suivante�: http://www.redhat.com/apps/support/.

Il existe �galement des options d'assistance plus compl�tes au sujet desquelles vous trouverez des informations d�taill�es sur le site Web de Red Hat.

8.4.2. Technologies de sauvegarde

Red Hat Enterprise Linux est vendu avec de nombreux programmes diff�rents pour la sauvegarde et la restauration de donn�es. Ces programmes utilitaires ne constituent toutefois pas une solution compl�te de sauvegarde. Ceci �tant, ils peuvent tout � fait �tre utilis�s en tant que noyau d'une telle solution.

NoteRemarque
 

Comme nous le faisions remarqu� dans la Section 8.2.6.1, la plupart des ordinateurs bas�s sur une architecture PC standard ne disposent pas de la fonctionnalit� leur permettant de d�marrer directement � partir d'une bande de sauvegarde. Par cons�quent, Red Hat Enterprise Linux n'est pas en mesure d'effectuer un amor�age par bande lorsqu'il est ex�cut� sur un tel mat�riel.

Il est toutefois possible d'utiliser votre CD-ROM Red Hat Enterprise Linux comme un disque de secours�; pour de plus amples informations sur le sujet, reportez-vous au chapitre traitant du mode de secours qui figure dans le Guide d'administration syst�me de Red Hat Enterprise Linux.

8.4.2.1. tar

L'utilitaire tar est tr�s connu parmi les administrateurs de syst�mes UNIX. C'est la m�thode d'archivage pr�f�r�e pour partager entre diff�rents syst�mes des bits de code source et des fichiers. L'impl�mentation de tar incluse dans Red Hat Enterprise Linux est GNU tar, une des impl�mentations de tar les plus riches en fonctionnalit�s.

En utilisant tar, la sauvegarde du contenu d'un r�pertoire peut �tre aussi simple que l'ex�cution d'une commande semblable � celle figurant ci-dessous�:

tar cf /mnt/backup/home-backup.tar /home/

Cette commande cr�e un fichier d'archive nomm� home-backup.tar dans /mnt/backup/. L'archive elle-m�me renferme de contenu du r�pertoire /home/.

La taille du fichier d'archive cr�� sera presque aussi grande que celle de l'ensemble des donn�es sauvegard�es. Selon le type de donn�es sauvegard�es, le compression des donn�es peut permettre de r�duire consid�rablement la taille du fichier d'archive. Ce dernier peut �tre compress� en ajoutant une seule option � la commande pr�c�dente, comme le montre la commande ci-dessous�:

tar czf /mnt/backup/home-backup.tar.gz /home/

Le fichier d'archive home-backup.tar.gz ainsi cr�� est d�sormais compress� avec gzip[1].

La commande tar accepte une vari�t� d'options�; afin d'obtenir de plus amples informations sur le sujet, lisez la page de manuel de tar(1).

8.4.2.2. cpio

L'utilitaire cpio est un autre programme UNIX traditionnel. C'est un excellent programme pour effectuer des t�ches g�n�rales comme le transfert de donn�es d'un endroit � un autre et en tant que tel, peut servir �galement de programme de sauvegarde.

Le comportement de cpio et l�g�rement diff�rent de celui de tar. Contrairement � tar, cpio lit le nom des fichiers qu'il doit traiter par le biais d'entr�es standard. Pour dresser une liste de fichiers pour cpio, une m�thode courante est utilis�e�; cette derni�re consiste � utiliser des programmes comme find et � tuber la sortie vers cpio, comme le montre la commande ci-dessous�:

find /home/ | cpio -o > /mnt/backup/home-backup.cpio

Suite � cette commande, un fichier d'archive cpio est cr�� (renfermant tout le contenu de /home/) et plac� dans le r�pertoire /mnt/backup sous le nom home-backup.cpio.

TuyauAstuce
 

�tant donn� que la commande find dispose d'un vaste ensemble d'options pour la s�lection de fichiers, des sauvegardes sophistiqu�es peuvent facilement �tre cr��es. Par exemple, la commande suivante effectue uniquement la sauvegarde des fichiers qui n'ont pas �t� touch�s au cours de l'ann�e �coul�e�:

find /home/ -atime +365 | cpio -o > /mnt/backup/home-backup.cpio
            

De nombreuses options peuvent �tre utilis�es avec cpio (et find)�; afin d'obtenir de plus amples informations sur le sujet, lisez les pages de manuel de cpio(1) et de find(1)

8.4.2.3. Il est d�conseill� d'utiliser les programmes dump/restore pour des syst�mes de fichiers mont�s�!

Les programmes dump et restore sont les �quivalents Linux des programmes UNIX portant le m�me nom. En tant que tels, de nombreux administrateurs syst�me ayant une exp�rience des syst�mes UNIX peuvent estimer que dump et restore sont des options tout � fait acceptables pour un bon programme de sauvegarde sous Red Hat Enterprise Linux. Toutefois, une fa�on particuli�re d'utiliser dump est susceptible de cr�er de nombreux probl�mes. Comme l'explique Linus Torvald dans l'email original reproduit ci-dessous, dump ne fonctionnera pas de fa�on suffisamment fiable, m�me avec 2.4.x�: le cache tampon et le cache de page (l� o� se trouvent en fait toutes les donn�es) ne sont pas homog�nes. La situation ne sera que pire avec 2.5.x, lorsque les r�pertoires sont d�plac�s dans le cache. Dans de telles conditions, toute personne d�pendant de dump pour effectuer de bonnes op�rations de sauvegarde joue � la roulette russe avec ces derni�res. Le r�sultat escompt� n'est absolument pas garanti — il se peut que les donn�es se trouvant dans le cache tampon ne soient pas les plus r�centes et malgr� tout fassent l'objet de la sauvegarde. Toujours selon lui, � l'heure actuelle (2001), les solutions cpio/tar/xxx sont pour s�r les meilleures et fonctionneront sur de multiples syst�mes de fichiers (une autre limitation de dump). Quels que soient les probl�mes soulev�s par de telles solutions, ils sont pr�f�rables � la corruption garanties des donn�es que la commande dump causera.

From:	 Linus Torvalds
To:	 Neil Conway
Subject: Re: [PATCH] SMP race in ext2 - metadata corruption.
Date:	 Fri, 27 Apr 2001 09:59:46 -0700 (PDT)
Cc:	 Kernel Mailing List <linux-kernel At vger Dot kernel Dot org>

[ linux-kernel added back as a cc ]

On Fri, 27 Apr 2001, Neil Conway wrote:
> > I'm surprised that dump is deprecated (by you at least ;-)).  What to
> use instead for backups on machines that can't umount disks regularly? 


Note that dump simply won't work reliably at all even in 2.4.x: the buffer
cache and the page cache (where all the actual data is) are not
coherent. This is only going to get even worse in 2.5.x, when the
directories are moved into the page cache as well.

So anybody who depends on "dump" getting backups right is already playing
Russian roulette with their backups.  It's not at all guaranteed to get the
right results - you may end up having stale data in the buffer cache that
ends up being "backed up".

Dump was a stupid program in the first place. Leave it behind.

> I've always thought "tar" was a bit undesirable (updates atimes or
> ctimes for example).

Right now, the cpio/tar/xxx solutions are definitely the best ones, and
will work on multiple filesystems (another limitation of "dump"). Whatever
problems they have, they are still better than the _guaranteed_(*)  data
corruptions of "dump".

However, it may be that in the long run it would be advantageous to have a
"filesystem maintenance interface" for doing things like backups and
defragmentation..

		Linus

(*) Dump may work fine for you a thousand times. But it _will_ fail under
the right circumstances. And there is nothing you can do about it.

En raison de ce probl�me, l'utilisation de dump/restore sur des syst�mes de fichiers mont�s est fortement d�conseill�e. Toutefois, dump a �t� con�u � l'origine pour sauvegarder des syst�mes de fichiers non mont�s�; par cons�quent, dans des situations o� il est possible de d�connecter un syst�me de fichiers � l'aide de la commande umount, dump demeure une technologie de sauvegarde tout � fait viable.

8.4.2.4. Le logiciel Advanced Maryland Automatic Network Disk Archiver (AMANDA)

AMANDA est une application client/serveur de sauvegarde �labor�e par l'Universit� du Maryland. En ayant une architecture client/serveur, un seul serveur de sauvegarde (g�n�ralement un syst�me relativement puissant disposant d'une grande quantit� d'espace libre sur les disques rapides et configur� avec le p�riph�rique de sauvegarde souhait�) peut sauvegarder de nombreux syst�mes clients, qui n'ont eux besoin que du logiciel client AMANDA.

Cette approche en mati�re de sauvegardes est tout � fait logique dans la mesure o� elle regroupe sur un seul syst�me, toutes les ressources n�cessaires pour la cr�ation de sauvegardes, au lieu de n�cessiter du mat�riel suppl�mentaire pour chaque syst�me ayant besoin de services de sauvegarde. La conception d'AMANDA sert �galement � centraliser l'administration des sauvegardes, simplifiant par l�-m�me consid�rablement la vie de l'administrateur syst�me.

Le serveur AMANDA g�re un ensemble de supports de sauvegarde et effectue une rotation de leur utilisation au sein de cet ensemble, afin d'assurer que toutes les sauvegardes sont conserv�es pour la dur�e d�termin�e par l'administrateur. Tout support est pr�-format� avec des donn�es qui permettent � AMANDA de d�tecter si le bon support est disponible ou non. De plus, AMANDA peut �tre interfac� avec des dispositifs robotis�s pour le changement de supports, permettant par l�-m�me de comp�tement automatiser les op�rations de sauvegarde.

AMANDA peut utiliser soit tar soit dump pour effectuer les sauvegardes (bien que sous Red Hat Enterprise Linux, l'utilisation de tar soit pr�f�rable, en raison des probl�mes en relation avec dump qui ont �t� mentionn�s dans la Section 8.4.2.3). En tant que tel, les sauvegardes effectu�es avec AMANDA n'ont pas besoin d'AMANDA pour la restauration des fichiers — un avantage ind�niable.

Au niveau de son utilisation, AMANDA est g�n�ralement programm� pour �tre ex�cut� une fois par jour pendant la p�riode de temps allou�e aux op�rations de sauvegarde dans le centre de donn�es. Le serveur AMANDA se connecte aux syst�mes clients et guide les clients dans la cr�ation des sauvegardes selon l'estimation de leur taille. Une fois ces estimations disponibles, le serveur �tablit un programme d�terminant automatiquement l'ordre selon lequel les syst�mes seront sauvegard�s.

Une fois que les sauvegardes commencent effectivement, les donn�es sont envoy�es par le r�seau du client au serveur, o� elles sont stock�es sur un disque interm�diaire. Une fois qu'une sauvegarde est termin�e, le serveur commence � effectuer l'enregistrement du disque interm�diaire sur le support de sauvegarde. En m�me temps, d'autres clients envoient leurs sauvegardes sur le serveur afin qu'elles soient elles aussi stock�es sur le disque interm�diaire. Ce processus cr�e un flux continu de donn�es disponibles pour l'enregistrement sur le support de sauvegarde. Au fur et � mesure que les sauvegardes sont enregistr�es sur le support de sauvegarde, elles sont supprim�es du disque interm�diaire du serveur.

Une fois que toutes les sauvegardes sont termin�es, un rapport d�taillant l'�tat des sauvegardes est envoy� � l'administrateur syst�me sous forme d'email, rendant par l�-m�me la r�vision simple et rapide.

Dans le cas o� il serait n�cessaire de restaurer des donn�es, AMANDA contient un programme utilitaire qui permet � l'op�rateur d'identifier le syst�me de fichiers, la date et le(s) nom(s) des fichiers. Une fois cette op�ration termin�e, AMANDA identifie le bon support de sauvegarde et ensuite localise et restaure les donn�es d�sir�es. Comme nous l'avons mentionn� pr�c�demment, AMANDA est con�u de telle mani�re qu'il puisse restaurer des donn�es m�me sans l'assistance d'AMANDA, mais dans ce cas l'identification du support appropri� s'effectue selon un processus manuel d'une certaine lenteur.

Cette section n'a couvert qu'une partie infime des concepts les plus �l�mentaires d'AMANDA. Si vous souhaitez effectuer des recherches plus approfondies sur AMANDA, nous vous sugg�rons de commencer par la lecture de la page de manuel d'amanda(8).

Notes

[1]

L'extension .gz est typiquement utilis�e pour indiquer que le fichier a �t� compress� � l'aide de gzip. Parfois .tar.gz est abr�g� en .tgz afin que le nom des fichiers conserve un longueur acceptable.

 
 
  Published under the terms of the GNU General Public License Design by Interspire